Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Un cinéphile dans la ville.

Un cinéphile dans la ville.

Critiques ciné et autres.

Publié le par ...HB...
Publié dans : #Cinéma

 

Nick Cassavetes passe à la comédie avec Triple Alliance, un buddy movie féminin porté par Cameron Diaz et Leslie Mann. Les gags lourdingues et les clichés viennent à bout du talent des actrices.

 

 

Affiche-Triple-Alliance.jpg

 


Carly découvre que son nouveau petit ami Marc est un imposteur, lorsqu'elle rencontre accidentellement sa femme, Kate. Carly va se prendre d'affection pour elle, et leur improbable amitié va se renforcer encore un peu plus lorsqu'elles réalisent que Marc les trompe toutes les deux avec une autre femme, Amber.  Les trois femmes vont joindre leurs forces et mettre au point un impitoyable complot pour se venger.

 

 

 



 

 

Nick Cassavetes, le fils de John, a offert depuis une quinzaine d'années des films aussi variés et intéressants que le sublime N'oublie jamais (2004) ou le sous-estimé Alpha Dog (2006). Nick avait gagné ses galons de réalisateurs. Mais il se lance aujourd'hui dans un tout autre genre, avec Triple Alliance, une comédie où trois femmes se vengent de leur mari / amant infidèle et goujat. Cameron Diaz (plutôt émouvante dans le rôle d'une quadra belle mais maintenant dépassée par une nouvelle génération de nymphettes), Leslie Mann (excellente muse de son mari Judd Apatow) et le mannequin Kate Upton (très belle mais très fade) forment le trio de choc de cette comédie dont on s'étonnera qu'elle soit écrite par une femme, tant le propos est, au fond, sexiste et bête.

 

Marc est un beau gosse apparemment charmant mais véritablement détestable. Le danois Nikolaj Coster-Waldau (Jaime Lannister dans Game of Thrones) incarne assez platement un personnage qui, accordons-lui cette circonstance atténuante, n'a rien à défendre, tant il est arrogant, goujat et insignifiant en dépit de sa belle gueule. Il trompe sa femme (Leslie Mann) trop bobonne (bonjour les clichés) avec une quadra sexy et aventureuse (Cameron Diaz), qu'il trompe avec une jeune femme de 22 ans (Kate Upton). On peut être surpris devant une telle vision du couple, tant Leslie Mann est rendue insupportable de niaiserie et tant le couple subit amèrement les ravages de la routine. La fidélité de cet homme serait, en fait, plus surprenante. Mais la place des hommes et des femmes dans ce film est souvent gênante. Même les seconds rôles (Nicki Minaj, pour la première fois au ciné) sont ratés, se vautrant dans des clichés plus vus depuis les années 90. Restent quelques gags amusants (scatologiques) et une Cameron Diaz souvent touchante dans l'observation de son entrée en âge mûr, constatant que de nouvelles beautés, plus jeunes, ont supplanté la plus drôle des bombes hollywoodiennes des années 2000.

 

 

...HB...

Commenter cet article

Articles récents

Hébergé par Overblog